• Page 11

    Accompagnement simple - page 11

    Un accord sur chaque degré ?

    Nous venons de voir quel sont les degrés importants du Mode Majeur et du Mode Mineur. 

    Pour l’instant restons en au Mode Majeur.

    Nous avons vu aussi que « degré » veut dire non pas telle note précise, sol, la ou ré, mais sa position dans la gamme :

    Premier degré = première note,

    Deuxième degré = deuxième note

    Etc… 

    Nous avons vu aussi qu’en Majeur, les degrés principaux sont : I, IV et V

    Maintenant nous allons faire enfin la jointure entre tout ce qui précède et notre désir d’écrire un accompagnement.

    Sur chaque degré d’un mode on peut établir un accord.

    Comme il y a 7 degrés différents  il y a donc 7 accords possibles ?

     

    domajeur

     

    Possibles, oui, mais pas tous utilisables pour un seul et même mode, du moins pour notre propos d’accompagnement simple (et d’enseignement élémentaire).

    Et encore, pas utilisables n'importe comment et n'importe où !

     

    Mais d'abord :

    Comment est-ce que l’on établit un accord sur chaque note ou chaque degré d’un mode ?

     

    • Premier principe, (pour notre propos d'accompagnement simple) on n’utilise que des notes faisant partie du mode en question.

     

    Par exemple, si nous sommes en Do majeur, donc sans altération à la clé (ce qui veut dire sans bémol ni dièse à notre disposition) on n'utilisera que les notes  :

    do, ré, mi fa sol la si do !

     

    Si par contre si nous sommes en Mi majeur (gamme de Do montée ou baissée au mi) avec 4 dièses à la clé, il faudra utiliser les notes :

     mi, fa#, sol#, la, si,do#, ré#

     

    (Nous donnerons dans les pages suivantes le tableau des dièses et des bémols pour chaque mode et ses diverses transpositions et surtout un aide mémoire à ce sujet !)

     

    • Deuxième principe : nos accords (pour le moment) seront des accords de 3 sons.

     

    3 sons seulement même si l'accord peut comporter 6 notes (guitare) ou 7 (psaltérion) ou plus !

    Comment est-ce possible ?

     

    Si mon accord est écrit (ou joué) avec les 7 notes suivantes : do, mi sol do mi sol do : il a bien 7 notes mais seulement 3 sons : do, mi et sol joués sur 2 ou 3 octaves...

    Et même les notes ne sont pas forcément choisies dans le bon ordre. L'accord peut être fait ainsi : do, sol, do, mi, sol, do, mi !

    Il reste qu'il n'a que 3 sons : do, mi, et sol !

     

    Ces accords sont des accords de 3 sons  :

    accord-parfait3sons

     

       Mais oui, c'est sûr !

     

    • Troisième principe : notre accord, comme on l’a vu plus haut, est composé d’une quinte et d’une tierce toujours comptées à partir de la note de base que l’on appellera la fondamentale.
      Par exemple pour Do comme fondamentale, la quinte est Sol (il est permis de compter sur ses doigts pour vérifier !) et la tierce : Mi.
      Donc l'accord de Do sera  composé des ces 3 sons : Do, Mi et Sol.

    • La fondamentale n'est pas forcément la note la plus grave  dans un accord.
      Si l'accord se présente "dans le désordre" il se peut bien que la fondamentale ne soit pas à la base !
      La fondamentale est la note de base, la plus grave, oui, mais seulement quand l'accord est dans le "bon ordre", et qu'il porte le nom de cette note là. C'est une explication un peu basique mais vraie !

      Par exemple dans l'image  présentée un peu plus haut, où il y a deux accords, les deux sont des accords de Do Majeur.
      Dans le premier, les notes sont dans le "bon ordre", (Do, mi, sol, do...) et c'est bien la fondamentale "Do", qui est à la base.
    • Dans le second, tout en "désordre", la fondamentale sera toujours le "Do" car c'est un accord de do majeur aussi (Do, mi, sol, do), mais la note la plus grave est le mi et non pas le Do, la fondamentale !
      Le Do en reste tout de même la "fondamentale" !
      Et le mi est ici, "la basse" mais pas la fondamentale de l'accord.

    • Lorsque la fondamentale est à la basse (la note la plus grave de l'accord) on dit que l'accord est à "l'état fondamental", même si, ensuite les notes posées au-dessus, ne sont pas  vraiment dans le "bon ordre" !
      Et au contraire, si la fondamentale n'est pas la plus grave de l'accord, si elle n'est pas à "la basse" on dit que l'accord est "renversé", même si ensuite, il suit l'ordre logique des notes.

    On reverra cela avec la pratique, plus loin.

     

     

     

    « Page 10Page 12 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :