• Page 08

    Accompagnement simple - page 8

    LE MODE MINEUR

    Pour la gamme mineure, le mode d'origine, à "l'état nature"l, c'est à dire,  non transposé, donc sans altération à la clé, est la gamme de La.

    Les demi-tons ne sont pas à la même place que dans la gamme de DO, (que nous avons vu ICI) c'est ce qui fait sa spécificité et c'est ce qu'il faut respecter si l'on veut passer en mineur.

    La gamme de La :

     

    lala.jpg

     

    Pour l'entendre :

    Oui, la gamme est plus aiguë que la gamme de Do de la page 6 mais là n'est pas la vraie différence.

    Pour vous faire sentir ce qui les caractérise vraiment chacune,  je pose ici la musique (à écouter) de la gamme de Do prise sur ce même "La"  comme départ, à la même "hauteur" donc, ainsi elles seront toutes les deux aussi "aiguës" l'une que l'autre, la différence est ailleurs, l'entendez-vous ?

    Gamme de Do commencée au La   :

    Il serait, maintenant plus juste de dire que nous venons d'entendre la  "gamme de Do transposée au La" et même, car cela fait plus "pro", dire : gamme de "La Majeur".

    En effet, nous savons depuis la page 6, que le Majeur est toujours, à l'origine,  la Gamme de Do, transposée ou pas.

    Nous venons donc d'entendre la différence entre le La Mineur et le La Majeur ! Nous y reviendrons dans la page suivante.

     

    Pour le moment, revenons à notre gamme de La naturelle ou prototype du mode Mineur.

    Ici, les demi-tons, étant toujours entre mi-fa et si-do à l'état naturel, ils sont donc entre la 2ème et 3ème note puis entre la 5ème et 6ème note :

     

    lamineur

    .

    La première tierce est alors mineure :

    La  - si - do = 1 ton et demi

    et non pas 2 tons comme dans la gamme de DO dont la première tierce est majeure.

     

    C'est différent du Majeur et c'est cette différence qui fait que les musiques bâties en Majeur ou en Mineur offrent des possibilités différentes.

     

    Ici aussi, comme pour le Majeur, les Modes dit "de ré mineur" ou de "si mineur" par exemple, ne sont que des transpositions de ce Mode de La d'origine :

    Sur l'image ci-dessous,  nous voyons la gamme de La d'origine (donc non transposée et par suite sans altération à la clé) et ensuite la même gamme montée d'un ton.

    Ce n'est plus "la mineur", c'est "si mineur" mais c'est toujours le même Mode Mineur. C'est donc toujours, à l'origine, une gamme de La, c'est à dire avec la même place spécifique de ses demi-tons.

     

    lam simineur

    Les 2 altérations à la clé ont été mises pour que les demi-tons restent justement aux mêmes "places" (on dira, plus correctement, entre les mêmes "degrés") puisque ce sont ces "places" particulières qui font que le mode de La ou Mode Mineur n'est pas le Mode de Do ou mode Majeur.

     

    lam sim si

     

    Sur l'image ci-dessus,

    • Nous voyons en première position : la gamme d'origine du mode mineur, la gamme naturelle (= sans altération aucune, ni constitutives ni accidentelles) de La.
    • Puis, en dessous, le mode de" si mineur", c'est à dire la gamme de La, montée d'un ton. Il y a donc 2 dièses à la clé comme nous l'avons vu, pour que les demi-tons restent entre les même degrés de la gamme et donnent ainsi encore un mode mineur.
    • Et enfin, la gamme naturelle de si, c'est à dire sans altération aucune, et donc sans déplacement des demi-tons. Cette gamme qui va bien du si au si n'est pourtant pas le mode de si mineur pour autant puisque ses demi-tons, marqués ici en bleu, ne sont pas aux places propres du mode mineur (les 2 premières gammes, juste au dessus, sont bien du mineur, mais pas cette dernière).

    Notons ici que le mode mineur, aujourd'hui, se présente sous plusieurs formes  avec un léger flottement pour la place de ses demi-tons, mais dans ce cas, les altérations supplémentaires sont mises en cours de musique devant les notes concernées mais pas à la clé... et sont donc des "accidents" et non pas des "altérations constitutives" (posées à la clé) , même si elle sont très fréquentes en mineur... 

     

    Note :

    A la clé, il n'y a que les altérations qui constituent le mode ( qui permettent de respecter la place d'origine des demi-tons) on les appelle "altérations constitutives" tandis que les autres, celles qui sont posées en cours de musique, devant telle ou telle note, sont des "altérations accidentelles" ou "accidents"  tout court, pour faire plus bref.

     

    En musique tonale, il n'y a en fait que 2 modes : le Majeur et le Mineur. C'est la première tierce de chaque Mode qui définit si nous sommes en majeur ou en mineur.

     

    Non pas la première tierce que vous rencontrez dans une mélodie donnée ! Mais la première tierce de la gamme ou mieux : du Mode, qui a été utilisé pour composer cette mélodie !

     

    On va apprendre comment l'on reconnaît le Mode majeur ou mineur lorsqu'on est devant une mélodie ou tout autre musique.

     

    N'ayez pas peur, tout cela va devenir familier peu à peu.

     

    Pour mieux savoir ce qu'est une transposition voir ICI

     

    « Du 22ème au 28ème Dimanche du Temps OrdinairePage 09 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :